1470402_686812588026684_899821740_n  En cette fin Mars 2014 Miss Tic est à saint-Etienne (galerie Berthéas)   C'est un évènement pour les adeptes du Street Art de rencontrer la reine du pochoir.... 

mystere2

bombe

miss__2_

On la retrouve aussi sur les murs à Saint-Etienne dans le quartier des Martyrs de Vingré/place Chavanelle et rue Antoine Durafour et ailleurs.... 

mis

missg

Poète, plasticienne et figure incontournable du street art, Miss.Tic développe un univers pictural et poétique qu’elle imprime au pochoir sur les murs de Paris depuis 1985. Avec des dessins de femmes caractéristiques et des phrases incisives, ses créations expriment la liberté. Tout son art repose sur un subtil mélange de légèreté et de gravité, d’insouciance et de provocation. 

miss_tic

    

1969157_683142475060362_723074845_n

 Présente dans les galeries comme dans l’espace public, elle mêle dans son œuvre les supports pérennes et les interventions éphémères.
Régulièrement exposée depuis 1986 en France comme à l’étranger, réclamée par le milieu de la mode (Kenzo, Louis Vuitton…) et approchée par le monde du cinéma (elle a conçu en 2007 l’affiche de La Fille coupée en deux, de Claude Chabrol), Miss.Tic a par ailleurs participé à l’édition 2010 du Petit Larousse en illustrant des mots de la langue française. Représentée dans les foires internationales d’art contemporain, certaines de ses œuvres ont été acquises par le Victoria and Albert Museum, à Londres et le Fond d’art contemporain de la ville de Paris. 
 L’art de Miss.Tic naît de la vie et s’y inscrit. Ses œuvres s’adressent à tous et font du public leur destinataire attitré et critique.

                                                                   Pourquoi de l'Art de Rue?

1148023" La rue est un endroit de passage dans lequel beaucoup de choses s’expriment. A mes débuts, sortir dans la rue a été une façon d’aller à la rencontre d’un public de quidams et de professionnels."

 25 ans après l’arrivée de l’art de rue en France, quel bilan peut-on tirer ? 

"On va se rendre compte que c’est un vrai mouvement avec des professionnels qui ont développé leurs propres codes et écritures. Pour moi, il s’agit du dernier mouvement vivant. Cependant e fait d’écrire ou de dessiner sur les murs reste mal vu par la police et par les magistrats. Par nature, c’est

hors-la-loi." Au_20pied_20du_20mur_202