006

 

 

 

Bon vous me direz, il n'y a qu'un prof de sciences économiques et sociales pour remarquer cela. Pourtant c'est une réalité objectivée par des pots de peinture. Dans mon lycée les wc des enseignants sont en travaux.

Il y avait encore l'affiche peinture fraiche hier matin et j'ai eu un déclic. On est en plein cliché de genre. Les wc femmes ont une couleur tirant vers le rose avec une petite poubelle et les wc hommes un gris bleu et une poubelle en métal assortie. Un code couleur que l'on retrouve dans les catalogues de jouets pour cibler les filles et les garçons...

C'est rigolo car le ministére de Najat nous demande depuis pluisieurs années de lutter contre les stéréotypes de genre. On sait que dès le plus jeune âge, les enfants sont conditionnés, dans leurs différents environnements, par l'assignation à des rôles sociaux spécifiques liés au fait d'être fille ou garçon, homme ou femme. Certaines de ces normes, qui font partie de la socialisation, sont transmises et intégrées de façon inconsciente comme étant naturelles, mais peuvent être source de discrimination et d'inégalité entre les sexes.(voir http://www.lecrips-idf.net/informer/dossier-thematique/dossier-genre/inegalites-stereotypes-genre.htm)

003

007