pogbaLes seizièmes de finale de la Ligue Europa voient s’affronter Saint-Etienne et Manchester United, avec un duel entre Paul Pogba et son frère Florentin.


Cest avec un grand plaisir que je retrouve mon frere pour ce huitieme, et que le meilleur dabbeur gagne #blahblahblah @paulpogba
— Florentin Pogba (@m_brantt95) December 12, 2016

C'est donc en février 2017 qu'a lieu ce Pogba contre Pogba...

Une relation étroite et un attachement profond unit Paul Pogba à ses frères et à sa maman 

Chez les Pogba le foot c'est une histoire de famille. Paul Pogba est né le 15 mars 1993 à Lagny-sur-Marne en Seine-et-Marne. Il a deux frères aînés, Florentin (photo) et Mathias, tous deux footballeurs internationaux guinéens, jouant respectivement aux postes d’attaquant à Crewe Alexandra et défenseur à l'AS Saint-Étienne. Quant à Paul Pogba, il occupe le poste de milieu de terrain et joue actuellement à la Juventus en série A.

Paul Pogba est le cadet de cette fratrie de footballeurs, après Florentin et Mathias. "Il a commencé quand il avait six ans et nous, à l'époque, nous étions encore occupés avec le ping-pong", poursuit Florentin. "Il aimait regarder les matches à la télévision, analyser les joueurs les plus techniques. Sa passion est devenue son job et j'espère, pour lui, que cela va l'amener très loin", explique le puissant défenseur, d'un oeil bienveillant. "Je dirais que le bon adjectif pour le décrire est 'fou', bien sûr, mais dans le bon sens".

thLQQ0AC33

Florentin Pogba explique aussi le choix de Paul d'évoluer avec l'équipe de France alors que lui-même a opté pour la Guinée. "Moi et Mathias avons toujours rêvé de représenter la Guinée, mais Paul a toujours voulu faire sa carrière avec la France. On l'a beaucoup critiqué pour cela, mais les gens doivent comprendre que nous avons des histoires différentes. il est né ici en France et il est normal qu'il ait choisi l'équipe nationale française. Cela ne nous dérangeait pas, car c'est un choix fait avec le cœur".

"On finissait l'école, où on avait joué à la récréation, et on allait directement au city stade jouer jusqu'à ce que les jambes n'avancent plus, jusque tard, même quand il n'y avait plus la lumière du jour. Notre mère nous appelait par la fenêtre pour rentrer, détaille Florentin. Pendant les vacances, on s'organisait entre potes pour faire des tournois. On invitait d'autres quartiers, comme 'Les 50', 'Bois-Briard' et 'La Pierrerie', avec matches aller et retour. Les vainqueurs, c'était parfois les premiers à 10 buts". Et d'ajouter, sourire en coin: "C'est La Renardière qui gagnait le plus souvent".

(Caricature de Florentin, Mathias et Paul, alias "Ya'Flo", "Le Dos" et "La Pioche")

"Pour l'instant, nous espérons juste un jour être réunis dans un club. Ce ne sera pas facile, nous voulons encore y croire jusqu'à la fin de notre carrière", a conclu le grand frère avec cette belle image en tête.