BM

 

 

 

 

Ce mercredi 5 octobre le chanteur Black M était à Saint-Etienne. Encore un joli coup pour le secteur jeune du centre socioculturel Arlequin de Terrenoire! Depuis pluisieurs années l'animateur Hamza a tissé des liens avec le label WATI B.

Le centre s'efforce de promouvoir dignité humaine, solidarité et démocratie...

Et justement Black M (Alpha Diallo, né le 27 décembre 1984 à Paris) a chanté devant un très jeune public sa fameuse chanson où il répond à à Marion Maréchal-Le Pen, qui avait surfé sur la polémique suivant l'annulation de son concert prévu pour les commémorations de la Première guerre mondiale à Verdun.

Après l'annulation du concert, le 13 mai dernier, le rappeur avait publié une lettre ouverte sur facebook. Il s'y présentait comme "un enfant de la République", "fier de l'être"... Cela se concrétisera par une chanson virevoltante que vous avez forcément entendue à la radio.

bl

Tout le monde me regarde
A travers mon innocence je pense qu'ils me charment
Ma maîtresse d'école ma dit que j'étais chez moi
Mais mon papa lui pourtant se méfie d'elle, est-elle fidèle ?
La France est belle
Mais elle me regarde de haut comme la Tour Eiffel
Mes parents m'ont pas mis au monde pour toucher les aides
J'ai vu que Marion m'a twitté d'quoi elle se mêle ?
Je sais qu'elle m'aime

Je suis français
Ils veulent pas que Marianne soit ma fiancée
Peut-être parce qu'ils me trouvent trop foncé
Laisse-moi juste l'invitée à danser
J'vais l'ambiancer
Je suis français
Ils veulent pas que Marianne soit ma fiancée
Peut-être parce-qu'ils me trouvent trop foncé
Laisse moi juste l'inviter à danser
J'vais l'ambiancer

J'paye mes impôts moi
J'pensais pas qu'l'amour pouvait être un combat
A la base j'voulais juste lui rendre un hommage
J'suis tiraillé comme mon grand-père ils le savent, c'est dommage
Jolie Marianne, j'préfère ne rien voir comme Hamadou et Mariam
J't'invite à manger un bon mafé t'chez ma tata
Je sais qu'un jour me déclareras ta flamme, aïe aïe aïe

Je suis noir
Je suis beurre
Je suis jaune
Je suis blanc
Je suis un être humain comme toi
Je suis chez moi
Fier d'être français d'origine guinéenne
Fier d'être le fils de monsieur Diallo
Éternellement insatisfait

On sent bien que ces questions sur l'identité et la république vont être au coeur de la prochaine présidentielle.

On se souvient que fin septembre Nicolas Sarkozy a déclenché un feu roulant de critiques de la gauche mais aussi de ses concurrents à la primaire de la droite en proclamant lors d'un meeting que "dès qu'on devient français, on devient gaulois".

20161014170123

L'écrivain et parolier du groupe Zebda, Magyd Cherfi, dans son livre "Ma part de Gaulois" (édition Sud) sent bien lui aussi le malaise. Selon lui "il faut commencer un nouveau récit national, celui d’une République cosmopolite" "Faites-nous refléter la diversité dans vos symboles !" C’est au peuple de choisir, mais soit tu vas vers l’avenir et il est damné à la pluralité, soit il y a ce forcing qui consiste à dire "on va garder notre immaculée blancheur". Je pense qu’il faut mettre la République dos au mur et se dire quelle France doit naître à l’avenir."