magi

 

 

 

 

 

 

 

C’est ce qu’on appelle un anniversaire dignement fêté. Ce samedi, les Magic Fans ont mis une ambiance de feu à l’occasion de leurs 25 ans. Si la date officielle était le 20 juillet, le principal groupe de supporters stéphanois a véritablement soufflé ses bougies lors du match contre Monaco (1-1)

Les Magic Fans que l'on retrouve dans le kop nord de G Guichard sont nés d'une amitié entre une bande de copains. Tout débute le 20 juillet 91 avec une bande de potes, quelques cartes d'adhésions en papier imprimées en noir sur fond vert. Les figures du début, Romain, Pierre, Alexis, Daniel, Olivier, JC et les autres. Leur logo est une tête de mort..

Avant le match contre Monaco, ils sont arrivés en force par la rue principale direction le chaudron.

    

Puis dans le stade, une succession de tifos. Un tifo (de l'italien tifo : passion de supporter pour son équipe) est une animation visuelle organisée par des supporters d'une équipe. 

 

magic

Moi qui enseigne les sciences sociales je regarde aussi tout cela de ce point de vue, même si je l'avoue ce soir là mon cerveau était un peu gelè par le froid.

Je vais donc m'aider du travail d'une sociologue...

Bérangère Ginhoux a soutenu une thèse en sociologie en octobre 2013, intitulée « Les Ultras. Sociologie de l'affrontement sportif et urbain ». Selon elle un ultra c'est  un déviant : vis-à-vis des normes, de son comportement agité par rapport aux spectateurs et autres supporters non ultras : il est debout, chante, sort des fumigènes. Les supporters ultras se comportent en effet selon leurs propres règles. Ils sont pris dans une sorte de jeu, un autre match que celui qui se déroule sur le terrain footballistique : en tribune mais aussi dans l’espace public urbain, ces supporters rivalisent de prestations spectaculaires et de démonstrations de force (chants, tifos, gestuelles..) dont l’évaluation consacre ou défait les réputations de leur groupe. Cela prend du temps il faut faire des  sacrifices - vies familiale, sentimentale, études, travail - afin d’animer son stade, organiser les déplacements.

 

A Sainté, il y a aussi les Green Angels dans le Kop sud (nés en 92)...Bérangère présente le portrait type de l'ultra stéphanois: Surtout des jeunes hommes, entre 15 et 30 ans issus de toutes les classes sociales même si les moyennes dominent. La plupart sont alors lycéens, étudiants, travailleurs précaires, intérimaires ou chômeurs. La « carrière » type s’arrête entre 25-30 ans quand viennent un emploi stable, une copine, un enfant.

Ce qui n’empêche pas de rester au stade, en devenant membre « périphérique ». Une spécificité stéphanoise : des membres actifs de 40 ans. Et l’avis des anciens compte beaucoup ici. Les MF ont un fonctionnement plus rigide que les GA qui, eux, ne se considèrent plus responsables des actes des membres depuis leur auto-dissolution. D’où l’absence de fumigènes en Nord où des consignes sont imposées. (source: http://lessor.fr/football-etre-ultra-c-est-tre-plus-que-supporter-6299.html)

loic

 

Elle dit :"J’allais au stade Geoffroy Guichard avec des amis de manière régulière et j’étais intriguée par le « gars » qui tournait le dos au match et lançait les chants. Je l’étais aussi par rapport au regroupement de « gars » à la mi-temps qui s’opérait en bas de la tribune, je me demandais qui étaient ces personnes qui avaient l’air de bien se connaître, qui étaient là à tous les matchs et qui appelaient le reste de la tribune à venir les aider pour les animations ou à se déplacer. J’ai commencé à découvrir le monde des tribunes via mon engagement de sympathisante dans un des groupes ultras stéphanois. Puis j’ai lu Génération Supporters de Philippe Broussard que j’ai trouvé passionnant, puis Parmi les hooligans de Bill Bufford. Ces lectures ont été un déclic, j’ai voulu en savoir plus sur le monde des supporters et particulièrement celui des ultras. En première année de sociologie j’avais écrit sur ce que je voyais au stade et l’avais fait lire à un de mes enseignants qui m’a encouragée à continuer d’écrire sur ce sujet. J’attendais impatiemment d’être en Licence pour réaliser mon mémoire sur les ultras. (source http://lestrelin.canalblog.com/archives/2014/02/24/29288860.html)"

 Loic Perrin buteur lors du match portait le maillot Magic Fans lors de l'échauffement comme les autres joueurs.. 

A la fin du match l'équipe a été voir le kop nord.....azFlrxRD4I8LS6Rx9bDn