stade

On parle beaucoup de la vente possible du mythique chaudron au club. Romeyer et Caïazzo devraient débourser 200M€ à Saint-Etienne Métropole.
Un prix raisonnable pour un stade de 42 000 places rénové pour 78 millions d’euros à l’occasion de l’Euro...


Ceux qui sont contre cette idée veulent nous faire croire que le stade appartient aux stéphanois, sachant que le club verse une location de 1,4 millions d'euros à la Métropole chaque année. C'est le prix de la location pour pouvoir utiliser le stade Geoffroy-Guichard.


Pourtant attention le stade n'est pas un bien collectif comme le sont par exemple le parc de l'Europe ou la plage de Saint-Victor, c'est ce que je souhaite montrer dans ce texte.

 
Il faut attendre les articles intitulés The pure theory of expenditures et Diagrammatic exposition of a theory of public expenditure de Samuelson en 1954 et 1955 et Theory of public finance de Musgrave en 1959 pour trouver une formalisation précise de la distinction entre les différents types de biens, à savoir d’une part les biens privés et d’autre part les biens publics.
La première caractéristique des biens publics correspond à l’absence de rivalité entre agents économiques. En effet, chaque consommateur bénéficie du bien dans son ensemble. Ce dernier ne se partage pas en quantités additives. L’indivisibilité de consommation d’un bien entre les individus est le critère fondamental de définition des biens collectifs. L’indivisibilité de consommation distingue les biens privatifs des biens publics. Les biens privatifs sont totalement divisibles.
Deuxième caractéristique:  le bien public est à la disposition de l’ensemble des individus. Cette caractéristique conduit à la gratuité des biens publics. Il n'y a pas d'exclusion d'individus par le paiement d'un prix.
Ces deux caractéristiques ne fonctionnent pas pour le chaudron...

billet

Vous comprenez  bien qu'aucun stéphanois ne peut entrer au stade comme il le souhaite et on a bien vu lors du match contre Manchester qu'il n'était pas facile d'obtenir une place.
Donc si le stade est vendu cela ne changera rien car aucun stéphanois ne peut actuellement se sentir propriétaire du stade...Pour y entrer il doit sauf visite gratuite payer sa place de match (exclusion par le prix) et parfois le stade est plein, donc il n'y a plus de place (rivalité entre consommateurs)...Donc c'est déja un bien privé comme une salle de cinéma. On ne comprend pas pourquoi le service public serait propriétaire d'un bien privé.

Mais il reste un problème qui a les moyens d'investir 200 M€ dans un stade? Comment rentabiliser cette dépenses? Tout le monde n'a pas les moyens financiers d'un club comme Manchester capable de débourser 120 M€ pour le transfert de ansfert de Paul Pogba... Mais un très bon joueur très médiatisé offre des possibilité de retour sur investissement. Par contre pour un stade il faut trouver des évènements....