nouvelle_donne

Je  l'avais rencontré au centre des congrès de Saint-Etienne ...
Je ne suis pas d'accord avec l'intégralité de son texte, mais il témoigne d'une période complexe et confuse....

Son message:


"Comme je ne suis pas très bon en Facebook et que je n'arrive pas à réponde directement à ceux qui me traitent de complice des nazis qui arrivent dimanche au pouvoir en France, je le post ici. je n'ai pas compris, pardon. Je comprends que je suis assimilé à un électeur FN ? Rien que ça ? J'espère que non. Quant à mes amis qui luttent contre le fascisme 15 jours tous les 5 ans et qui me donnent des leçons de responsabilité, je crois me souvenir que ce sont les mêmes qui ricanaient lorsque j'ai participé, en 2011 à la création du collectif Roosevelt 2012 avec S Hessel, E.Morin, P.Larouturrou (rien que le nom les faisait marrer, vous parlez de condescendance ?) et tant d'autres. Pourtant c'était dans l'objectif de faire baisser les idées du FN. de faire quelque chose. D'essayer de donner des idées au PS en 2011 qui n'en avait déjà pas... (il en a prit et les a jeté après pour votre info, on est un peu cons c'est vrai) Quand j'ai contribué à la création de Nouvelle Donne, que je suis allé faire des meetings pour les européennes à Forbach, Bayeux, nice stetienne etc... ils se foutaient carrément de ma gueule "Woua l'aut' hé, il fait de la politique... ridicule. Arrête NOno, c'est tous des baltringues" Alors quand les mêmes me disent de sauver la république aujourd'hui, je suis inquiet. Se réveiller tous les 5 ans c'est plus près de la Belle au bois dormant que des combattants de la liberté comme attitude responsable ! Aujourd'hui, MLP va trouver 10 ou 12 millions de voix, En France. Parce que depuis des années on alimente les RAISONS qui font qu'il y a un vote FN. Elle ne sera pas présidente. Mais c'est peut-être pire encore. Elle aura infusé dans les esprits comme jamais. Si je me suis exprimé, si je continue à le faire en vous répondant et en répondant le plus possible à ceux qui me font l'honneur de me lire (même ceux qui injurient, parfois, je condescends à dire merci, puisque je suis condescendant) c'est parce que ces belles au bois dormant - que le baiser d'un prince vient de réveiller - m'engueulent. Ils jugent, comme vous le faites, mon vote de "non choix". Je ne m'abstiens pas. Je veux dire que je ne choisi pas. Pour ne pas être assimilé à quelqu'un qui renvoie dos à dos les deux candidats en disant, ils sont pareils. Ils ne le sont pas. Je le sais. Je ne juge pas le fait que vous aimiez Macron ou que vous détestiez Mélenchon, c'est votre droit, votre opinion, votre liberté. J'aimerai simplement ne pas me faire traiter de complice des Nazis, de suppôt Hitlérien et d'irresponsable conscient, parce que je ne choisi pas entre deux mauvaises solutions, même si une semble plus mauvaise que l'autre. (j'ai pas encore eu antisémite mais ça ne saurait tarder, il reste quelques jours aux plus finauds)... Et je redis qu'aujourd'hui, avec 60/40 en faveur de Macron le risque est limité. Si demain, à la suite d'un débat qu'il perdrait honteusement, ce que je ne souhaite pas, elle gagnait 10 points... je changerais mon vote."   Bruno Gaccio le 4 Mai 2017

    Dans une ITW pour L'HUMANITE  en octobre 2015 il déclarait: " C'est le système économique qui est brutal. Les « gentils organisateurs » évaluent toute politique en terme d' efficacité  (...) On nous dit que c'est le meilleur des systèmes. C'est faux. C'est le seul que l'on fait exister aujourd'hui. Pour résumer, je dirais que ce qui existe actuellement ne fonctionne plus mais que ce qui pourrait marcher n'est pas encore là. Nous vivons dans un entre-deux, période extrêmement inconfortable parce que c'est là que le pire s'exprime. Les peurs guident les gens, les fausses idées font leur chemin... et les complicités avec le système se créent. Certains font allégeance aux « gentils organisateurs "