londres_110

  Notre époque mélange de plus en plus la réalité et l'artifice...Le vrai et le faux s'entremêlent si bien que le vrai est un moment du faux. 

Pour BASE Hologram, entreprise américaine spécialisée dans la création de répliques numériques d'êtres humains, rien n'arrête le progrès, pas même la mort. Le dernier projet totalement dingue en date de l'entreprise : ressusciter Amy Winehouse, décédée en 2011 à l'âge de 27 ans, des suites d'une overdose d'alcool.

Grâce à un partenariat entre BASE et les gérants de son patrimoine, la défunte chanteuse remontera sur scène pour une série de concerts sous la forme d'un hologramme. La réplique de la star, créée à partir d'anciennes vidéos d'elle, entamera une tournée dès l'automne 2019 entourée de musiciens et de chanteurs live. Comme lors d'un « vrai concert », en somme. Cette Amy Winehouse numérique interprétera même des versions retravaillées de ses titres les plus connus, de « Rehab » à « Valerie ». « C'est un rêve pour nous, a déclaré le père de la chanteuse dans un communiqué. La musique de notre fille a touché les vies de millions de personnes et ça signifie beaucoup que son héritage continue de cette manière innovante et révolutionnaire. »

Révolutionnaire, oui. Mais BASE Hologram n'en est pas à son coup d'essai et s'est même spécialisée dans la résurrection de stars de la musique.