14 juin 2014

Wang Luyan : "on appuie sur la gâchette, on ouvre le feu sur soi-même."

      Wang Luyan est né en 1956 il commence à s’intéresser à l’art en 1979. Il fait partie du groupe des Etoiles, le mouvement artistique le plus subversif, du pays, à la fois contre l’Académie et le système. Puis Luyan s’en éloigne." Je pense que mes œuvres sont différentes, car elles ne jouent pas sur le stimuli chinois." Wang Luyan traite de concepts sociaux qu’il aborde de manière non-narrative. Les machines y sont très présentes, elles illustrent le paradoxe – son concept – entre les bienfaits et les... [Lire la suite]
Posté par citoyen42 à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mai 2014

Tania Mouraud fait le mur à Saint-Etienne

Invitée par Ella et Pitr, Tania Mouraud fait le mur du parking des Ursulles.  Apparaissent au premier regard des bandes noires de la hauteur du mur, au trait épais et droit, qui donnent l'impression d'un labyrinthe mais dont l'entrée et l'issue nous échappent. Mais cela forme une phrase....et cependant les hirondelles chantent près des cheminées ECLHCPDC         Artiste conceptuelle et «contextuelle», Tania Mouraud pratique un art basé sur la perception et les signes visuels. Elle est une... [Lire la suite]
19 mai 2014

Agnès Mariller, un corps en reflet

                         Plus que surprenant  le travail d'Agnès Mariller. Cette pétillante artiste stéphanoise formée à l'École des Beaux Arts de St Étienne part de la posture de se prendre comme modèle, objet et non sujet.   Dans son atelier sa peinture est  un combat. Le combat entre la difficulté de poser face au miroir et celle de dessiner, à la fois. Poser, scruter, dessiner,... [Lire la suite]
Posté par citoyen42 à 18:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2014

Plus belle la vie : réalité et fiction.

C'est toujours un curieux sentiment de rencontrer une personne qui incarne un personnage de fiction à la télévision. On est à la fois proche et éloigné d'elle. Mélanie entre dans  le quotidien du télespectateur depuis des années comme le fait le présentateur du jounal de 20h....Forcément dans les premiers instants on est un peu destabilisé, presque médusé. Face à nous   c'est un visage familier celui du personnage, mais il n'est pas là en réalité.   A qui parle-t-on?  Mélanie ou Laetitia?... [Lire la suite]
Posté par citoyen42 à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mai 2014

Miss Tic est à Saint-Etienne. En vrai et sur les murs....

  En cette fin Mars 2014 Miss Tic est à saint-Etienne (galerie Berthéas)   C'est un évènement pour les adeptes du Street Art de rencontrer la reine du pochoir....  On la retrouve aussi sur les murs à Saint-Etienne dans le quartier des Martyrs de Vingré/place Chavanelle et rue Antoine Durafour et ailleurs....  Poète, plasticienne et figure incontournable du street art, Miss.Tic développe un univers pictural et poétique qu’elle imprime au pochoir sur les murs de Paris depuis 1985. Avec... [Lire la suite]
05 mai 2014

J'ai vu la roue de la mort

  Un numéro de cirque doit susciter de l'émotion, c'est bien le cas de Logane Caplot (photo) et de sa roue de la mort. Imaginez deux hommes en train d’exécuter des sauts périlleux sur une sorte de sablier géant sans cesse en mouvement. Logane n'en est pas l'inventeur, il m'a dit s'être inspiré de colombiens.               Je me suis alors dit que ses deux hommes dans leurs sphères en mouvement intitulées roue de la mort renvoyaient peut-être à une symbolique dans la... [Lire la suite]
Posté par citoyen42 à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 avril 2014

WATI B ou l'histoire d'une casquette à l'envers...Chapeau Dawala!

   Je l'avoue, je n'avais pas capté l'ascension fulgurante de cette casquette Wati B (de watibé, "tout le temps" en bambara, une langue malienne). Son créateur Dawala est né en 1974 à Paris. De son vrai nom Dadia Diakité, Dawala va grandir au Mali, dans la ville de Nioro dans la région de Kayes. C’est à l’âge de 11 ans qu’il va revenir en France, à Paris dans le quartier dit de la Goutte d’or. Il est très agité, et se retrouve souvent au milieu de bagarres.  Ce sont ses amis qui ont commencés à l’appeler Dawala qui est... [Lire la suite]
Posté par citoyen42 à 19:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mars 2014

Chaussures suspendues Saint-Etienne

Dans le centre ville de Saint-Etienne une surprise dans le ciel! Il semblerait que plusieurs grandes villes, dont Nantes et Rennes, voient depuis quelques années leurs fils électriques ainsi ornés de paires de chaussures nouées entre elles et suspendues par leurs lacets. Le Shoes tossing, est né aux Etats-Unis et aurait selon certaines sources pour objectif de marquer le territoire d'une bande, servir de repères pour la vente de drogues, ou marquer le coup pendant un racket. Un truc de gros méchants quoi. Mais il pourrait provenir... [Lire la suite]
14 mars 2014

Kheiron: la scène, c’est son défouloir

J'ai rencontré Kheiron dans le cadre du Festival des Arts Burlesques de Saint-Etienne. Alllongé dans le canapé du théâtre il récupérait après son stand-up  Libre Education.  Vous vous souvenez de lui? Oui, celui qui jouait le meilleur pote obsédé dans la série Bref. C'est à la mythologie grecque,  qui il a emprunté son nom de scène. «Chiron (Kheiron), c’est la symbolique du centaure, de l’animal sauvage.Il n’y a pas de faille chez ce mec-là.» Amoureux de l’improvisation, il charrie sans ménagement , il excelle... [Lire la suite]
Posté par citoyen42 à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mars 2014

Bérengère Krief invite son public à se taguer sur facebook

De Bref, où elle incarnait "la copine"de Kyan Khojandi, à Joséphine, l’adaptation ciné de la BD de Pénélope Bagieu, en passant par son one woman show , plus rien n’arrête Bérengère Krief !  Fraîche et moderne, girly et universelle, elle passe allégrement d’un sujet à l’autre. Le public, invité à participer au show, rit aux éclats du début à la fin. À la fin de chaque représentation, Bérengère photographie son public et poste ensuite les clichés sur sa page Facebook afin que chaque spectateur puisse se « taguer... [Lire la suite]